Expert Courtier

Courtier gratuit, est-ce que cela existe ?

courtier

De plus en plus de personnes font désormais appel aux services d’un courtier. Mais que propose ce professionnel et que coûtent ses prestations ?

Qu’est-ce qu’un courtier ?

Un courtier est un professionnel de la finance. Son activité est réglementée. Il doit posséder un diplôme et une expérience dans ce domaine particulier et s’enregistrer auprès de l’ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurances).

Il peut travailler pour une banque, un organisme de crédit ou travailler de façon indépendante. Son travail peut être diversifié. Certains se spécifient, d’autres proposent une offre élargie. Cet expert peut effectuer du démarchage pour des offres de prêts, afin de trouver la meilleure offre. Il peut dans ce cadre, également, trouver l’assurance emprunteur la plus adaptée selon le profil de ses clients. Enfin, il peut être un interlocuteur privilégié dans des situations particulières qui nécessitent de passer par un rachat de crédit.

Comment est rémunéré un courtier ?

Pourquoi les personnes font-elles appel à ce professionnel ? Pour un gain de temps, dans un premier temps. Mais on peut parler également des économies qu’il permet de réaliser, quand il trouve la meilleure banque pour ses clients ; celle qui présente le meilleur taux, mais aussi auprès de laquelle il pourra exercer ses talents de négociateur, pour certaines clauses.

Le courtier fait signer un contrat à ses clients, qui le mandatent pour effectuer une tâche particulière. Il peut toucher des frais ou encore une commission. La somme qui sera demandée peut être fixe et déterminée à l’avance. Elle fait toujours l’objet d’une discussion et d’un accord écrit avec ses clients. Il peut également s’agir d’un pourcentage. Dans le cadre d’un achat immobilier, par exemple, celui-ci est calculé en fonction de la somme demandée pour le prêt.

Un courtier gratuit, c’est possible ?

Un courtier n’est jamais gratuit. Il est normal qu’il obtienne une rémunération pour ses prestations. On pense qu’il ne coûte rien car sa prestation passe dans l’offre de contrat de prêt ; proposé par la banque choisie si l’on parle d’une demande de prêt immobilier. Le paiement pour le travail de ce professionnel est donc effectué par la banque qui aura été choisie pour le prêt.

Pour une autre prestation, là encore, pour le crédit qui sera obtenu, une rémunération sera incluse dans le financement total. C’est l’emprunteur qui va payer le courtier, s’il obtient gain de cause pour sa demande de crédit ; quel qu’il soit.  le courtier sollicité pour aider ses clients, ne peut pas facturer sa prestation tant qu’aucun contrat n’a pas été signé et qu’il n’y a pas déblocage des fonds demandés. Sinon, cela serait considéré comme une faute professionnelle, au regard de la réglementation spécifique à cette profession.

Si les frais de courtage ne sont en général pas comptés par la société, il est évident que le courtier ne travaille pas gratuitement. Le cabinet de courtage entend par frais de courtage le fait de démarcher. Mais le travail va bien au-delà si une personne fait appel à lui : conseil, accompagnement ; le courtier est là des prémices au déblocage des fonds.